Ce bois dont on fait les maisons !

Econome en énergie, modulable à souhait et accessible à tous les budgets : les critères de choix de la maison à ossature bois. 

« Il y en a pour toutes les enveloppes budgétaires, de la maison simple aux envies les plus créatives » précise Julien Moreau, de Maison Art’ Bois, constructeur de maisons individuelles à ossature bois, installé à Sallertaine. Et de toutes surfaces. « Le marché de la maison à ossature bois se porte bien » ajoute-t-il. 

Le funeste sort d’une telle construction dans Les trois petits cochons traîne pourtant toujours dans le coin de l’imaginaire collectif. Une image de vulnérabilité aux flammes qui ne fait évidemment pas long feu une fois décrits les procédés de construction e listés les matériaux employés. 

 

Facture de chauffage allégée

« Les performances énergétiques, la réduction de la consommation de chauffage et les faibles émissions de carbone, sont souvent les premiers critères de choix de futurs propriétaires, déjà sensibles aux problématiques environnementales «  précise Julien Moreau. 

Autres avantages, la construction est plus rapide de trois mois en moyenne que la construction d’une maison classique, un gain de temps synonyme de gain d’argent (économies de loyer pour les locataires, moindres mensualités dans le cas d’un prêt relais…)

« Et la maison est plus légère, s’intègre dons plus facilement sur les terrains meubles de nos marais et de nos côtes » précise Julien Moreau. « À la création de l’entreprise, en 2004, nos premiers clients aimaient l’architecture anglo-saxonne » se souvent-il. 

L’éventail des modèles de maisons s’est élargi, avec de nouvelles propositions, des nouveaux matériaux et des architectures plus européennes. Les profils des propriétaires se sont diversifiés, du primo-accédant aux retraités. Les maisons à ossature bois qui se construisent aujourd’hui sont destinées à être des résidences principales. 

 

Article extrait du supplément Ouest-immo. (Juin 2019)